Du rêve à la réalité!!!

Notre fierté : Offrir un milieu de vie adapté pour les personnes vivant avec un handicap.

Détails du projet

Portée :
Locale
Territoire :
Des Chenaux
Enjeu :
Habitation
Financement :
Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS)

Organisme promoteur

Association des personnes vivant avec un handicap Des Chenaux (APEVAH)

Contribution du FQIS

33 633 $

Coût total de l'initiative

41 061 $

Description

En Mauricie, il y a un manque, voir, une absence de logement social et communautaire (LSC) adapté, supervisé et abordable pour répondre à des besoins particuliers de personnes vivants avec un handicap en milieu rural. C’est dans la MRC des Chenaux que l’on retrouve le plus bas taux quant à la présence de ce type de logements sociaux.  Devant cette réalité, concerné par sa mission, l’Association des personnes vivant avec un Handicap Des Chenaux (APeVAH), l’organisme promoteur, a mis de l’avant un projet d’habitation de 12 logements pour combler les besoins manquants sur le territoire. Cette initiative vient amoindrir les soucis liés au vieillissement des parents quant à savoir comment leurs enfants pourront continuer d’être bien dans un environnement qui encourage et favorise leur besoin d’autonomie et d’intimité. Le modèle proposé n’engage que les résidents et non leurs parents à savoir qu’ils n’auront pas à effectuer des tâches à l’intérieur de l’hébergement.

Ce projet vise l’embauche d’un chargé de projet à raison de 16 h/ semaine afin de poursuivre les démarches déjà entamées, de travailler de concert avec le groupe de ressource technique (GRT), d’appuyer la coordonnatrice de l’APeVAH, de soutenir les membres du conseil d’administration de l’Hébergement supervisé et adapté (HAS) des Chenaux pour le développement du projet, de la construction et l’élaboration de tous les documents relatifs au projet à savoir : code de vie, budget, structure interne, ressources humaines, etc.

Notre souhait

« Que les personnes vivant avec un handicap puissent se loger dans un lieu adapté à leur besoin et se réaliser à la hauteur de leur potentiel dans le principe de l’autonomie, l’autonomisation, l’autodétermination, le respect, l’entraide, le renforcement de la capacité d’agir. De passer de la stigmatisation à la déstigmatisation. » 

Liens incontournables

Article Le Bulletin des Chenaux

Article Le Nouvelliste - 26 mars 2019

Article L'Hebdo journal - 26 avril 2017